Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
tout Com - by l'agence imagis

tout Com - by l'agence imagis

Menu
taxi 0 - Uber 1

taxi 0 - Uber 1

© twitter

© twitter

Journaliste agressé ( un photo-reporter de Libération a été pris à parti par les grévistes, ce jeudi 25 juin), dégradation de véhicules, agression de chauffeurs Uber, interpellation musclée des clients... Les paroles des représentants du mouvement sont étouffées par le choc des images. Une chose est certaine, les meneurs de cette gréve ne recevront aucun prix les récompensant pour la gestion de leur communication de crise.

il est évident que les chauffeurs de taxi ne partaient pas gagnants dans le match de la popularité les opposant à leur "concurrent". Fait qui plus est étonnant, lorsque l'on sait qu'ils ont la loi pour eux. En effet, la loi Thévenou rend les "Uber" illégaux depuis le 1er janvier dernier. Mais admettons- le : personne n'irait plaindre un chauffeur de taxi (cela est surtout valable dans les grandes villes, où ils sont souvent accablés - légende ou réalité ?- de viles pratiques commerciales. Et ce ne sont pas les images et les témoignages qui vont jouer en leur faveur. Résultat : Hier et aujourd'hui, les médias ont fait la part belle aux chauffeurs et clients utilisant les services du site en ligne.

Côté réseaux sociaux, pas mieux ! Chaque post ayant pour sujet le conflit voit le nombre de ses commentaires augmenter et ils sont sans appel à l'image du post de la VDN ci dessous. Les médias et les réseaux sociaux (autant dire le "bon peuple") semblent avoir rendu leur verdict!

taxi 0 - Uber 1